CONTENUS DU NIEVAU Base

B.2) Pourquoi les services écosystémiques sont-ils importants pour notre société ?

basic-fr

Objectifs d’apprentissage

  • Apprendre comment l’approche des services écosystémiques peut soutenir les stratégies et les politiques.

L’approche des services écosystémiques modifie notre vision de la relation avec la nature et l’environnement

La biodiversité, la protection des ressources naturelles, la préservation de l’environnement et bien d’autres sont des sujets qui suscitent un grand intérêt dans la société contemporaine .Très souvent, nous mesurons nos relations avec ces éléments en termes d’« impact » uniquement. L’approche des services écosystémiques permet une vision plus intégrée introduisant l’idée qu’en réalité, nous avons tout intérêt à préserver la capacité de la nature de fournir les services, les biens et les bénéfices dont nous avons besoin pour notre vie. De cette façon, nous pouvons établir un lien entre la perte de biodiversité ou la perturbation d’un processus écologique et la diminution de la richesse que nous recevons de la nature.

comprendre et de gérer les services écosystémiques,  est   «complexe». Notre société est fondée sur la complexité, et le génie humain a inventé et continue d’inventer des solutions efficaces pour y faire face. Il suffit de mentionner les nouvelles technologies et la gestion des big data via les superordinateurs. Nous travaillons sur le changement climatique et sur les prévisions de conditions extrêmement variables, telles que la météo, de manière de plus en plus sophistiquée et fiable. La même capacité peut donc être appliquée aux écosystèmes pour adopter une vision plus globale de notre relation avec la nature.

En considérant les différentes catégories de services écosystémiques (réglementation, approvisionnement et culture), cela signifie que nous devons accorder une très grande attention aux services écosystémiques qui sous-tendent les processus que nous ne sommes pas en mesure de gérer. En effet, les êtres humains sont de plus en plus capables de produire des aliments avec des technologies extrêmement sophistiquées, mais ils ne peuvent ni contrôler ni reproduire des processus écologiques complexes. C’est pourquoi la catégorie des services écosystémiques de régulation semble être celle qu’il est le plus important de connaître et de protéger. Selon cette perspective, les services écosystémiques de régulation doivent être au cœur des stratégies de protection de la biodiversité.

Application de l’approche des services écosystémiques dans AlpES

L’approche des services écosystémiques peut être utilisée pour soutenir la prise de décisions en faveur du développement durable. Outre la protection de la nature et l’utilisation durable des ressources naturelles, la gestion des services écosystémiques permet de poursuivre d’autres objectifs socio-économiques importants, tels que la réduction de la pauvreté ou la création d’emplois. Les possibilités d’application de cette approche sont vastes et plusieurs instruments politiques et économiques ont été développés dans cette optique.

Dans le projet AlpES, la portée de notre analyse se limite aux instruments de gestion de l’environnement et de développement territorial. Des indicateurs appropriés ont été identifiés pour fournir des informations fiables sur l’état et la localisation des S.E. dans les communes de l’espace alpin.

Les analyses et les cartes fournies par AlpES offrent un support sur les aspects suivants :

  • Processus de prise de décision, en permettant, par exemple, d’établir une comparaison   entre différentes régions des Alpes et entre municipalités ;
  • Stratégies d’aménagement du territoire, au niveau supra-communal, régional ou au-delà, en fournissant une vision de la présence et de la pertinence des services écosystémiques concernés ;
  • Protection de la biodiversité et des ressources naturelles à travers l’appréciation du niveau des services écosystémiques présents dans une zone donnée.

Stratégies de l’Union européenne au sujet des services écosystémiques

L’Union européenne a développé, au cours des dernières décennies, plusieurs politiques visant à enrayer la perte de biodiversité et à promouvoir l’utilisation durable des ressources. Dans ces stratégies, les services écosystémiques sont traités de manière plus ou moins directe. La stratégie de l’UE pour la biodiversité à l’horizon 2020 comprend plusieurs objectifs et actions dédiés à l’évaluation et à la protection des services écosystémiques. Des initiatives telles que MAES (cartographie et évaluation des écosystèmes et de leurs services) et la classification internationale commune des services écosystémiques (CICES) sont des conséquences directes de la stratégie de biodiversité de l’UE pour soutenir la classification et la cartographie des S.E. dans les États membres, et en particulier pour intégrer la prise de conscience du concept de services écosystémiques.

Certaines évaluations de pays européens sont particulièrement pertinentes, telles que l’évaluation britannique des écosystèmes au Royaume-Uni (NEA) ou l’économie des écosystèmes et de la biodiversité (TEEB) mise au point en Allemagne.